Mardi 26 Mar 2013

L'école inclusive doit se construire aussi dans le PET

logo
La Fédération Générale des PEP se félicite de l'annonce faite par le ministre de l'Éducation nationale et la ministre déléguée en charge des Personnes handicapées, d'une reformulation de l'article 4 ter de la loi.

La Fédération Générale des PEP se félicite de l’annonce faite par le ministre de l’Éducation nationale et la ministre déléguée en charge des Personnes handicapées, d’une reformulation de l’article 4 ter de la loi votée en première lecture par l’Assemblée Nationale, article remettant gravement en cause la place première des parents dans les modalités de scolarisation de leur enfant ouverte par la Loi 2005-102.

Pour avoir demandé et obtenu l’introduction du concept d’école inclusive dans cette Loi de refondation, la FG PEP estime que l’école inclusive doit aboutir à une transformation en profondeur de l’école afin qu’elle accueille, scolarise et éduque, sans distinction, tous les enfants et qu’elle prenne en compte toutes les différences et diversités, les situations de handicap et les besoins particuliers.

Avec les associations de parents, elle se propose d’intervenir auprès des sénateurs et du gouvernement, pour qu’en 2e lecture, la Loi soit effectivement révisée dans son contenu, afin que l’inclusion scolaire soit aussi bien présente dans le Projet Éducatif Territorial (PET) que chaque territoire de la République est appelé à construire en associant les services de l’Etat, les élus des collectivités, les parents d’élèves et les associations complémentaires de l’école.

Communiqué de presse de la Fédération Générale des PEP

Limoges, le 21 mars 2013