Dimanche 29 Sep 2013

Henri Wallon

De la psychologie génétique aux pratiques émancipatrices de l'Éducation nouvelle par Michel Huber.

Pourquoi tant d'écoles en France portent-elles le nom d'Henri Wallon ? Cette célébrité tient au fait qu'il est avec Paul Langevin, un des co-auteurs d'un plan de rénovation de l'enseignement. Ce projet fut repoussé certes, mais certaines de ses propositions sont encore d'actualité.

Beaucoup moins connues du grand public, sont ses recherches en psychologie qui révolutionnèrent cette discipline remettant en cause la psychologie traditionnelle idéaliste.

Diffusée dans ses ouvrages, dans son enseignement, et lors de nombreuses conférences, cette psychologie génétique rendant compte du développement mental de l'enfant servit de référence à de nombreux acteurs de l'Éducation nouvelle et de l'Éducation populaire. C'est cette filiation que l'auteur de ce livre s'efforce de reconstituer.

Les fondements théoriques élaborés par les travaux d'Henri Wallon sont pertinents pour concevoir des pratiques pédagogiques rendant tous les apprenants capables de développer leur pensée et de participer à l'élaboration de solutions aux questions auxquelles l'humanité est confrontée.

Michel HUBER est agrégé de Géographie, Docteur en Sciences de l'éducation et responsable de l'Institut Henri Wallon du GFEN. Il a publié différents ouvrages théorisant des pratiques pédagogiques innovantes : Apprendre en projets, Se former par les situations-problèmes, Former des formateurs, Inventer des pratiques de formation, Concevoir, construire et utiliser un outil pédagogique (en vente au GFEN)

Chronique Sociale "Pédagogie/ formation", 2013, 192 p, 14,50 €

 

Lire le Sommaire

 

Commander : www.gfen.asso.fr