La diversité culturelle entre leurre et bien commun

Nous avons aujourd’hui un sentiment de "choix", mais l’abondance de l’offre ne signifie pas pour autant "diversité". Et il n’est de diversité sans politique de la diversité…

 

La diversité est souhaitable. Qui oserait prétendre le contraire ? Que le chiffre d’affaires des grandes enseignes spécialisées ne résulte que de la vente de quelque 5 % de leurs références ne change rien à l’affaire. Nous aimons cet étalage de titres, le sentiment du choix, et il nous arrive de butiner ailleurs que dans le tout venant.

Les économistes ne s’y sont pas trompés. Ils théorisent la préférence pour la diversité. Mais à dire vrai, celle-ci n’est avancée que sous le registre du nombre des titres nouveaux. 45 000 chaque année du côté de l’édition de livres en France, quelque 500 à 600 films de cinéma en salle, et j’en passe : il faudrait être ignorant pour se plaindre de l’absence de diversité.

Pourtant, il faut évoquer deux bémols à ce tableau plutôt positif. Le premier est que la diversité n’est peut être qu’apparente. Une petite différence n’a pas toujours de grandes conséquences, et nombre de titres se ressemblent à s’y méprendre. Pour le reste, c’est affaire de qualité. Il est vrai qu’il est aisé de démontrer par quelles ruses la diversité se réduit telle peau de chagrin sous les efforts des producteurs/éditeurs soucieux de minimiser la prise de risque dans un univers aussi incertain. Ce sont les "sequels" (suites) au cinéma, les collections de livres pratiques assortis d’objets, les romans ficelés dans un langage facile, etc. Le second bémol est que la diversité offerte n’est pas nécessairement consommée. On connait les effets de concentration de la demande sur quelques références, que même la nouvelle économie de la recommandation – qui transite par les réseaux sociaux notamment – peine à contrer.

Il s’ensuit qu’il n’est pas de diversité sans politique de la diversité : amélioration de l’accès à la variété des produits offerts, réduction des coûts de l’information, effort en matière d’éducation et d’apprentissage en seraient les outils à privilégier.

L’école a un rôle à jouer

Sur le premier point, l’offre de biens culturels sur tout le territoire demeure une nécessité incontournable, même à l’heure d’Internet. Les bibliothèques et médiathèques ne désemplissent pas, entre lieux de culture et espaces de sociabilité. À côté de cette offre publique, toutes sortes d’autres propositions émanant d’établissements publics ou privés peuvent se décliner.

Sur le second point, la diffusion par les médias et dans des réseaux de partage, doit permettre d’améliorer la connaissance des possibles. Au "consommateur" d’opérer ses choix dans un univers un peu plus lisible.

Sur le troisième point, l’école doit enseigner les cheminements et le libre arbitre : apprendre que la première page de réponses à une requête formulée sur Google ne suffit pas toujours à se documenter. Même la recherche la plus élémentaire requiert de la patience, un esprit de curiosité et la construction de réflexes de méfiance devant le tout-venant.

N’attendons pas que plusieurs générations aient définitivement décidé que leur sort "numérique" ne pouvait se jouer qu’entre comportements moutonniers et réflexes communautaires. C’est là une condition pour que la diversité, bien commun s’il en est, ne soit pas qu’un leurre destiné à nourrir à peu de frais des discours bien vite éculés.

Publication source
Les Idées en mouvement
IEM - février 2011
n°186
Feb 2011

Autres ressources

Dialogue n° 198 Education et politique
Animation & Éducation n° 228 Enfant lecteur, auteur, critique - Les chemins de l'écriture littéraire
Le Nouvel éducateur n° 208 Participer, coopérer, connaître
Dialogue n° 92 Face à l'évaluation
Cahiers pédagogiques n° 496 Décrocheurs, décrochés
Dialogue n° 92 Face à l'évaluation
Vers l'éducation nouvelle n° 544 Le volontariat un enjeu de sociéte
Cahiers de l'Animation n° 75 Séjours à inventer
n° Interventions du GFEN
Dialogue n° 198 Education et politique
n° Interventions du GFEN
n° Graffite (arts plastiques- GFEN)
Vers l'éducation nouvelle n° 544 Le volontariat
Dialogue n° 198 Education et politique
Cahiers pédagogiques n° 496 Décrocheurs, décrochés
Cahiers pédagogiques n° 494 L'erreur pour apprendre
Cahiers pédagogiques n° 496 Décrocheurs, décrochés