Vendredi 10 Mai 2013

Aux actes, citoyennes, citoyens !

2013, année européenne des Citoyens ! Les Ceméa mouvement d'Éducation nouvelle, inscriront leurs actions dans cette dynamique. Pour autant, nous n'attendons pas un rite événementiel pour porter notre projet politique ! Même en ces temps de changements annoncés, il faut se mobiliser !

À l'école pour tous et toutes, Citoyennes, Citoyens ! Une école refondée, portée par une vision globale de l'éducation, débarrassée des lobbyings et des replis corporatistes, qui permettra à tous les acteurs éducatifs, d'agir en cohérence sur tous les territoires pour les enfants et les jeunes.

À la culture, Citoyennes, Citoyens ! Parce qu'il n' y a pas d'éducation sans culture et pas de culture sans éducation des personnes, pas de culture sans une réelle accessibilité aux biens et aux espaces culturels ou artistiques. Parce que la culture peut être un moteur de transformation sociale et d'émancipation des personnes.

À la lutte Citoyennes, Citoyens ! Contre le discours politiquement convenu, démagogique et parfaitement insupportable qui s'installe dans le secteur des vacances et des loisirs collectifs des enfants et des familles ; discours qui voudrait faire croire que tout le monde "il est beau, tout le monde il est pareil et tout le monde il agit" quel que soit son statut, associatif, privé, son but lucratif ou non lucratif, pour les mêmes colos, les mêmes accueils collectifs, le même projet de société !

Aux actes, Citoyens organisateurs issus de l'Éducation populaire ! Qu'attendez-vous tous, si ce n'est déjà fait, pour rendre plus lisible ce qui différencie vos projets éducatifs des logiques marchandes et consuméristes ? Affichez les valeurs qui les fondent politiquement, car ne l'oublions jamais, l'action pédagogique a un sens politique !

Aux colos, Citoyens ! Pour la reconnaissance du volontariat dans l'animation. Cette forme d'engagement, d'activité humaine dans la vie sociale, aux côtés du salariat et du bénévolat qui ne doit pas être caricaturée et lue comme une simple variable d'ajustement pour l'emploi.

À la rage de nos consciences, Citoyennes, Citoyens ! Qu'elle se transforme en analyse lucide et posée, puis en actes pour lutter contre toutes les formes d'exclusions, tous les obscurantismes ; pour soutenir des engagements éducatifs alternatifs, face aux crispations de la société française, d'autres diraient sa droitisation, face à la prégnance d'une idéologie réactionnaire, discriminante et bien pensante qui se veut rassembleuse face au chômage, à la crise, à la paupérisation croissante de la jeunesse et à la mondialisation du libéralisme !

Au changement, Citoyens ! Maintenant !  

Vincent Chavaroche

Directeur général adjoint des Ceméa